REVUE N° 80
100 ans de photographie

La Collection Pierre Hirt réunit des milliers de photos, plaques de verre et films produits par des photographes établis à La Neuveville dès la seconde moitié du XIXe siècle (Jean Rossi, Victor Beerstecher, Alfredo et Gaston Acquadro et d'autres encore). Cette collection permet d'entrevoir les nombreuses ressources que recèle la photographie sous le rapport de l'Histoire : histoires d'un pays, de villes, des classes d'une société… Elle révèle aussi une manière de représenter le monde, de moduler la lumière dans chaque image selon les codes utilisés de Paris à New-York. Cette imagerie est donc internationale et simultanément spécifique puisqu'elle s'inscrit dans la société du Jura bernois et de la région des trois lacs.

     
ACHETER CHF 35.00 (version numérique incluse) ACHETER CHF 14.00(format pdf)
 
     
  • Sommaire
  • Impressum
Cyrille Gigandet Pour mémoire: Pierre Hirt et «sa» collection
Jean-Christophe Blaser Quelques réflexions générales sur l’histoire de la photographie
Charles-Henri Favrod La Neuveville et la photographie
Christophe Brandt MEMORIAV: un réseau d’institutions pour la sauvegarde du patrimoine audiovisuel
Cyrille Gigandet Reflets - Cent et quelques années de photographie
Jean-Christophe Méroz Photos de la collection Pierre Hirt
Biographies des auteurs
Format 170 x 250 mm
Nombre de pages 218
Illustrations Nombreuses illustrations N/B inédites
Conception graphique Hot’s Design Communication SA, Bienne
Impression Ediprim SA, Bienne
©Intervalles
N° 80  100 ans de photographie
Titre
Auteur
texte
Pour mémoire: Pierre Hirt et «sa» collection
Cyrille Gigandet
A sa famille, à Eve et à Jacques en particulier, pour leur aide.

Pierre Hirt est né à Bienne le 10 avril 1939, deuxième enfant d’une famille qui en comptera trois. Jacques l’avait précédé de deux ans. La venue de Marianne coïncidera avec la fin de la guerre. Bûcheron de métier, Georges, le père, se forme en autodidacte avant de devenir le garde forestier de la bourgeoisie de La Neuveville. Olga Kunz, de Nidau, était doreuse en horlogerie avant son mariage. Le jeune couple se met en ménage dans la maison Gall, à la rue du Lac. Peu après la naissance du second garçon, les Hirt déménagent au Faubourg.
Pierre ne quittera pratiquement plus cette rue, qui constitua longtemps un univers à part avec ses artisans, ses commerçants, ses vignerons et son café, si ce n’est pour se former et travailler ailleurs. Après ses classes neuvevilloises, il entre au Gymnase français de Bienne, en section scientifique, dont il fit partie de la première volée de bacheliers. Il se révèle alors particulièrement doué en mathématiques et très bon en dessin, avec un goût marqué et sûr pour les arts. La peinture, notamment, l’intéresse, de même que la littérature.
Quelques réflexions générales sur l’histoire de la photographie
Jean-Christophe Blaser
La mise en valeur d’une collection comme celle de Pierre Hirt est toujours l’occasion de faire le point sur l’état de la recherche dans le domaine de l’histoire de la photographie. Si chaque collection ou fonds possède des spécificités, présente plus ou moins d’intérêt, il est possible pour chaque cas de tirer quelques leçons générales touchant la discipline dans son ensemble. Après tout, cela ne fait-il pas partie de l’exercice ? Dans le cadre d’une étude historique, les considérations « secondaires » ne sont jamais superflues, ne serait-ce que parce que s’y exprime la conscience que la discipline a de ses possibilités et de ses limites, et des tâches qui l’attendent.
L’exemple de la Collection Pierre Hirt est à ce titre instructif. Très riche, parce que réunissant le travail de plusieurs photographes (Victor Beerstecher, Alfredo Acquadro, Gaston Acquadro et d’autres encore), cette collection permet d’entrevoir les nombreuses ressources que recèle la photographie sous le rapport de l’histoire : histoires d’un pays ou d’une région, de la ville en général ou de villes en particulier, des classes d’une société aux différentes étapes de leur développement…
La Neuveville et la photographie
Charles-Henri Favrod
En 1844, La Neuveville dut démolir la Porte Neuve pour permettre la construction de la route longeant le lac. C’est pourquoi celle-ci ne figure pas dans les premières photographies où l’on décèle la Porte de Rive, les trois rues parallèles, la Tour de l’Horloge, la Tour des Cloches et l’Hôtel de Ville. Tant de richesses architecturales ont toujours valu à la cité de nombreux visiteurs. En 1864, un lord Montagu fut à l’origine d’un hospice pour les vieillards. Au fil du temps, des dessins, des estampes, des gravures s’étaient multipliés et avaient rendu le lieu familier. La photographie se répandant en Suisse, La Neuveville commença de devenir un sujet du grand inventaire en cours. M’inspirant largement d’un dossier composé par Cyrille Gigandet, qui honore ses travaux de recherche, je constate que les photographes vinrent de Bienne et de Neuchâtel. D’autres furent étrangers et itinérants.
MEMORIAV: un réseau d’institutions pour la sauvegarde du patrimoine audiovisuel
Christophe Brandt
L’Association Memoriav est le résultat de divers facteurs ou tendances: la nécessité de définir une politique culturelle nationale dans les années 70, la création de la Phonothèque nationale suisse, la première loi sur la radio-télévision et enfin le refus par le peuple et les cantons de l’article constitutionnel sur la culture.
Memoriav est également née de la conscience et de la volonté de deux personnalités, Jean- Frédéric Jauslin alors directeur de la Bibliothèque nationale suisse et Christoph Graf, directeur des Archives fédérales suisses.
Une question essentielle et pressante occupait alors l’esprit des deux initiateurs : comment faire face, au quotidien, à l’accumulation du patrimoine traditionnel sur papier en même temps qu’à l’urgence de sauvegarder et conserver ce nouveau patrimoine audiovisuel et cela sans nouvelle allocation de moyens financiers et humains ?

Reflets - Cent et quelques années de photographie
Cyrille Gigandet
Dédicaces en images

A l’ouverture, quatre personnages attablés, jouant aux cartes. Une femme et trois hommes qui boivent, fument et discutent. Parmi eux le mari, le seul sans cigarette, grand, aux cheveux noirs, avec un air goguenard, renforcé par cette paire de lunettes qui lui tombe toujours sur le nez. Les autres sont des amis, de fraîche ou de longue date, dont un avec qui il partage le même métier. Mais il n’est pas question de boulot depuis qu’on a franchi la frontière pour passer quelques jours ensemble, se découvrir en partageant du temps et cet appartement de vacances.
L’ameublement est sommaire, bon marché. Le décor se limite à la couleur passée des murs peints. Un fauteuil, une armoire, une table basse où s’entassent des vêtements d’hiver, des livres, couvertures et coussins. D’autres silhouettes alentour, qui se reposent, lisent ou s’activent à la préparation du repas. L’épouse enceinte, sa petite fille, blonde comme elle, quelques autres invités masculins et féminins.
Photos de la collection Pierre Hirt
Jean-Christophe Méroz
Exposées au Musée de La Neuveville du 1er juin au 2 novembre 2008

Les défis d’une sélection - Interview de Charles Ballif
Charles Ballif  a été chargé de procéder à une sélection de photos de la collection Pierre Hirt destinées à être sauvegardées pour pérenniser son contenu. Quels ont été les défis affrontés ?

JCM : Depuis quand vous occupez-vous de la collection Pierre Hirt ?
CB : Je m’en occupe concrètement depuis le moment où il a été décidé de la mettre dans le réseau de Memoriav, une association qui s’est donné pour but d’initier, soutenir et gérer des projets de conservation, de description, de classement ainsi que de mise à disposition du patrimoine audiovisuel suisse.
Au départ, il s’agissait de sélectionner 1’000 à 1’500 photos d’une collection de 50’000 plaques ou films. Une première idée, confier le tri à trois personnes, a vite été abandonnée. Au bout de trois ans, la tâche n’aurait pas été terminée ! Je me suis alors proposé parce que j’ai, entre autres, cinquante ans d’expérience photographique, dont trente dans le cadre de mon entreprise de photogravure. J’ai également suivi les cours de la « Famous Photographers School », bénéficiant de l’expérience de photographes tels que Irving Penn, Richard Avedon, Bert Stern, Alfred Eisenstaedt, etc…Cela m’a facilité la tâche, ne serait-ce que la reconnaissance de personnes et de lieux sur un négatif. La municipalité a alors accordé les moyens nécessaires.

Biographies des auteurs
Cyrille Gigandet
Est licencié ès Lettres et titulaire d’un diplôme d’études supérieures en histoire et sciences politiques ainsi que d’un certificat bernois d’aptitudes pédagogiques. Il a travaillé longtemps comme assistant, puis chargé de cours à l’Université de Neuchâtel tout en enseignant et collaborant à plusieurs projets du Fonds national suisse pour la recherche scientifique. Auteur, éditeur de manuscrits et rédacteur, il est actuellement sans emploi. Le Musée de La Neuveville l’a engagé temporairement pour réaliser les documents, démarches et textes nécessaires à la recherche de fonds, à l’exposition et aux publications prévues pour mettre en valeur la Collection Pierre Hirt.

Charles Ballif
Né en 1940 à La Neuveville où il a fréquenté les écoles primaire et secondaire, Charles Ballif est décorateur et photographe de métier. Il crée en 1972 l’entreprise Clichés Sédécal SA, qui aujourd’hui fait partie du groupe BCI de Granges. Il siège au comité du Musée de La Neuveville depuis 30 ans, et a également représenté le canton de Berne au Musée jurassien d’art et d’histoire pendant plus de 10 ans.

Christophe Brandt
Directeur de l’Institut suisse pour la conservation de la photographie
(ISCP), centre national de compétences en matière de préservation des documents photographiques. Il siège au comité directeur de Memoriav où il contribue au développement d’une politique en faveur du patrimoine audiovisuel. Il enseigne la Théorie et l’Histoire de la photographie à l’Université de Neuchâtel.

Formats numériques disponibles pour cette revue:

 

 
     
     
EPUB (acronyme de « electronic publication » ou « publication électronique »)
est un format ouvert standardisé pour les livres numériques. EPUB est conçu pour faciliter la mise en page du contenu, le texte affiché étant ajusté pour le type d'appareil de lecture.